Advanced

Bonjour Tunezine!!! de Amnesty International. Section La Côte...

March 08, 2006 10:42AM
Le 7 mars 2006



Amnesty International

Groupe de la Côte

Case postale

CH-1260 Nyon



Chères et chers membres et ami-e-s,



Nous sommes très contents de vous apprendre que les 25 et 26 février de cette année, le Président de la République tunisienne, Monsieur Zine el-Abidine Ben Ali, a gracié plusieurs dizaines de prisonniers politiques, dont les jeunes internautes de Zarzis, emprisonnés depuis 2003 et Hamadi Jebali qui était emprisonné depuis 1992.Vous aviez reçu des actions à faire en leur faveur, l’année passée.



Malheureusement, tous les prisonniers d’opinion tunisiensn’ont pas eu cette chance !

Alors pour cette fois, nous vous demandons d’écrire en faveur de :

Maître Mohammed Abbou, avocat, membre de l’association internationale de soutien aux prisonniers politiques et membre du CNLT, qui a été condamné le 29 avril 2005 à 3 ans et demi de prison pour avoir critiqué, sur internet, les conditions de détention dans les prisons tunisiennes. Maître Mohammed Abbou, marié et père de trois enfants, est connu pour son engagement dans la défense des droits humains. Il a été à plusieurs reprises mandaté par des organisations internationales pour plaider en faveur de la cause des défenseurs des droits de l’homme poursuivis devant les tribunaux de leurs pays respectifs.

Par les trois lettres ci-jointes, nous demandons aux autorités tunisiennes la libération immédiate et sans condition de Maître Mohammed Abbou.

Vous pouvez les faxer aux nos suivants : pour le Président no de fax 00216 71 744 721, pour le Ministre de la Justice, Monsieur Tekkari no 00216 71 568 106 et, ou, au mail mju@ministeres.tn , pour le ministre de l’Intérieur, Monsieur Kacem, 00216 71 340 888 / 880 et, ou mint@ministeres.tn

Vous pouvez envoyez des copies à :



Monsieur Zakaria Ben Mustapha et Ambassade

Président du Comité supérieur de la République de

des droits de l’homme et des libertés fondamentales Tunisie

85, av de la Liberté Monsieur l’Ambassadeur

1002 Tunis Belvédère Alif Hendaoui

Tunisie Kirchenfeldstrasse 63

3005 Berne

Merci de votre collaboration et meilleures salutations.

Pour le groupe :

Marlyse Allenbach

Grand Rue 46

1297 Founex

Tél : 022.776.10.18

Fax : 022.776.73.84

E-mail : m.allenbach@safemail.ch

---------------------------------------------------
voici le contenu de la lettre reçu par mail en .doc


Monsieur Béchir Tekkari
Ministre de la Justice
et des Droits de l’Homme
Ministère de la Justice
31, avenue Bab Benat
1006 Tunis
Tunisie



Le


Monsieur le Ministre,

C’est avec un grand soulagement et une immense joie que j’ai appris la libération
de plus de 80 prisonniers politiques appartenant à l’organisation Ennahda, le 25 et 26 février
dernier, afin de marquer le 50ème anniversaire de l’indépendance nationale de votre pays.

Néanmoins, ma préoccupation reste vive car vous savez comme moi qu’il reste quelques
200 prisonniers politiques qui continuent de purger des peines prononcées à l’issue de procès manifestement inéquitables.

Parmi ces prisonniers politiques figure Maître Mohammed Abbou, avocat honorablement connu pour son engagement courageux en faveur des droits humains et membre du Conseil national pour les libertés en Tunisie (CNLT), qui a été arrêté le 1er mars 2005 et a été accusé de propagation de fausses nouvelles, de calomnies et d’incitations à enfreindre la loi. Il a été condamné à trois ans et demi de prison, le 29 avril 2005, à l'issue d'un procès inéquitable. Sa peine a été confirmée par la Cour d'appel de Tunis, le 10 juin 2005. Lors de ce procès, un observateur d'Amnesty International a noté que Maître Mohamed ABBOU n'a jamais pu être entendu, pas plus que ses avocats, et aucun témoin n’a été cité à comparaître.

C’est pourquoi je vous demande instamment, Monsieur le Ministre, vu l’état de santé préoccupant de Maître Mohammed Abbou après plusieurs grèves de la faim menées pour protester contre l’injustice de sa condamnation, d’insister auprès du Président de la République, Monsieur Zine el-Abidine Ben Ali, pour qu’une libération immédiate et sans condition soit prononcée au plus vite.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Subject Author Posted

Bonjour Tunezine!!! de Amnesty International. Section La Côte...

najeh March 08, 2006 10:42AM